virelangue

n.f. En anglais : tongue-twister.
Un virelangue (aussi appelé tourne-langue, trompe-oreille) est une locution caractérisée par sa difficulté de prononciation et constitue un défi ludique d’articulation. Ce terme n’étant pas reconnu par l’académie française, on lui attribuerait toutefois le mot scientifique « glossotrophisme ».

Quelques exemples :

Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches, archi-sèches ? Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès.Un glandeur sachant glander doit savoir glander sans ses gants.

Comptine « Il était une fois » :

Il était une fois
Une marchande de foie
Qui vendait du foie
Dans la ville de Foix
Elle se dit : ma foi,
C’est la dernière fois
Que je vends du foie
Dans la ville de Foix

Citations :

La gentille Alouette avec son tire-lire,
Tire l’ire à l’iré, et tire-lirant tire
Vers la voûte du Ciel : puis son vol vers ce lieu
Vire et désire dire : adieu Dieu, adieu Dieu.
[Guillaume Du Bartas, La Semaine]